Lait végétal maison plein de nutriments

Quand on aime, on partage

Si vous avez déjà parcouru mes recettes, vous savez qu’il est très rare que j’utilise le lait de vache.
La première raison est que j’essaie d’éviter les produits laitiers quand je le peux. C’est un peu compliqué quand on est comme moi adepte du fromage, mais il y a foison d’alternatives pour le lait.

La deuxième raison est que suivant les nutriments qu’il me manque pour équilibrer mon plat, je peux choisir le lait végétal qui conviendra.

La dernière est bien sûr la raison du goût. Le lait végétal permet de varier les envies.

Lait végétal maison en cinq minutes de mail0ves - MailoFaitMaison

Lait de coco maison

Vous pouvez faire du lait végétal sain et plein de nutriments avec toutes les céréales, pseudo-céréales et oléagineux. Il vous suffit de suivre des règles simples que je vous livre ici.

Ne dépensez plus des milliers dans des laits végétaux industriels avec additifs, sucres et dépourvus de nutriments.

Lait de céréales et de (pseudo-)céréales:

Avoine, sarrasin, épeautre, riz, quinoa, amarante… Les possibilités à la maison sont même plus nombreuses que celles du commerce. Il y a deux méthodes pour les réaliser.

  • Utiliser les flocons quand ils existent.

C’est facile et rapide. Choisissez un petit récipient qui vous remplirez à ras bord pour avoir une dose. Pour faire votre choix, sachez que le volume de lait final sera de 4 à 5 fois votre dose. Il vous suffit ensuite de mixer 1 dose de flocons avec 3 doses d’eau pendant 3 à 6 min. Le lait vous semblera prêt au bout d’une minute mais le but est d’obtenir le moins de résidus possible. Si le lait vous semble trop épais, ajouter un peu d’eau. L’avoine a tendance à être plus épais que le sarrasin par exemple.

Sarrasin décortiqué

Sarrasin décortiqué

 

Il suffit ensuite de tamiser votre lait avant de le verser dans une bouteille qui ira au frais. Le choix des mailles de votre tamis est important. J’utilise un tamis avec des mailles très serrées quand je vais utiliser mon lait pour des préparations fines telles que les brioches, et un plus grossier pour les smoothies par exemple. Vous pouvez également utiliser un linge très fin pour filtrer tous les résidus. Notez que vous aurez plus de résidus en utilisant des gros flocons que des petits.

Avoine, sarrasin et engrain

Avoine, sarrasin et engrain

  • Utiliser le grain entier

La seconde technique est d’utiliser le grain entier. C’est celle qui permet d’obtenir le plus de nutriments. En effet, les flocons d’avoine étant précuits, ils ont perdus une partie de leurs propriétés. La contrepartie est qu’il vous faudra plus de patience. Le lait étant fait avec des céréales crues, il vous faudra les rincer puis les faire tremper dans de l’eau pendant 12h. Ce processus rendra la céréale plus digeste, le mixage plus facile, fera ressortir le goût et activera la germination. Le germe se prépare à sortir, votre céréale aura encore plus de nutriments. C’est la pré-germination.

Rincez abondamment vos graines avant de les mixer suivant la même méthode que précédemment. Si vous consommez votre lait cru, ajoutez-y du jus de citron afin de le rendre plus digeste.

Lait d’oléagineux et de graines :

Amandes, noisettes, noix de cajou, graines de lin… les laits d’oléagineux sont aussi simples à faire que les laits de céréales. Afin d’activer la germination, faites tremper vos lait oléagineux pendant 4 à 12h. Outre la facilitation du mixage, l’augmentation des nutriments et le goût, cette étape va éliminer les inhibiteurs enzymatiques présents sur le fruit et améliorer sa digestibilité. D’ailleurs, il est conseillé de faire tremper puis sécher au soleil ou à l’air libre vos oléagineux avant de les consommer crus.

 

lait de cajou minute

Lait de noix de cajou

 

Procédez ensuite comme pour les céréales afin d’obtenir votre lait d’oléagineux. A part pour les graines de lin qui nécessitent un peu plus d’eau, le ratio est d’une dose d’oléagineux pour 3 doses d’eau pour un lait onctueux.

Le lait de noix de cajou est particulier. Je ne le trouve pas très agréable à boire seul mais il fait des merveilles en boulange, pâtisserie et smoothies. C’est aussi le plus simple à faire. Si vous êtes pressés et que vous allez le cuire, le trempage peut-être facultatif. Rincez le quand même avant de le mixer. Le tamisage est dans tous les cas rapide.

Lait de souchet ou noix tigrées:

Si vous ne connaissez pas encore le souchet, vous avez raté quelque chose dans votre vie. Ce tubercule sans gluten est une perle de la nature bourrée de nutriments et de fibres (deux fois plus que l’amande) et contenant du bon gras. Très versatile, il se déguste épluché ou en farine, cru, cuit ou grillé.  Il donne également un lait fabuleux. Comme la noix épluché, ce lait a naturellement un goût d’amande sucrée très agréable.

Souchet épluché après période de trempage

Souchet épluché après période de trempage

Pour l’obtenir, on utilise le même dosage que pour les laits précédents, en prenant soin de respecter une période de trempage de 24 à 48h. Il est conseillé de changer l’eau en cours de trempage. Cela permettra à l’eau de pénétrer au cœur du tubercule et facilitera grandement le mixage. Ce dernier est ensuite relativement long, suivant le temps de trempage. Enfin, le tamisage est obligatoire. Vous obtiendrez même probablement une quantité importante d’okara (les résidus).

Résidu après fabrication du lait de souchet

Résidu après fabrication du lait de souchet

 

 

Lait de coco :

Le lait de coco s’obtient facilement avec du coco râpé sans trempage préalable. Le dosage est le même que pour les laits précédents.

Une dose de coco râpé

Coco râpé

C’est pour moi le meilleur choix lors de préparations de pâtisseries. Il permet d’obtenir une texture finale proche de celle que vous auriez obtenue avec du lait de vache, le parfum plus.

La consistance obtenue est d’ailleurs celle du lait demi-écrémé. Si vous désirez un lait très onctueux, mixez tout simplement 2 doses de coco pour 3 doses d’eau.

Si vous en avez l’occasion, il est également possible de faire votre lait de coco maison avec du coco frais. Il vous faudra cependant une centrifugeuse. Vous obtiendrez un onctueux proche de celui du lait en brique mais au goût incomparable.

Amandes en prégermination

Amandes en pré-germination

Avant de partir confectionner votre lait végétal maison : 

  • Vous pouvez également mélanger vos laits, pour le goût et les nutriments. Mon association minute préférée est avoine/cajou. Je mixe alors 1 dose de cajou, 1 dose d’avoine et 6 à 7 doses d’eau. Vous pouvez aussi enrichir vos laits en oméga 3 en y mettant des graines de lin.
  • Vos laits sont maison. N’hésitez pas à les parfumer pour y mettre votre touche personnelle. Il est même recommandé d’y mettre une pointe de sel qui en relèvera le goût. Attention aux sucrants qui sont à ajouter plutôt au moment de l’utilisation de votre lait afin de mieux le conserver.
  • Ne jetez pas les résidus de votre lait. L’okara peut faire des merveilles pour remplacer la farine en cuisine.
Lait avoine et cajou maison

Lait avoine et noix de cajou

  • Notez tout de même que les laits faits avec des céréales ou pseudo-céréales telles que l’avoine et le sarrasin supporteront mal la chauffe. Elles deviendront plus épaisses et visqueuses à cause des fibres qu’elles contiennent. Eviter donc de les utiliser pour un chocolat chaud par exemple. Mes laits préférés à apprécier natures, chauds ou froids sont les laits de souchet et d’amande. J’apprécie particulièrement celui d’amande fait avec des amandes pré-germées et accompagné de granola maison.
Lait d'amandes pré-germées et granola maison

Lait d’amandes pré-germées et granola maison

  • N’oubliez pas de m’identifier et de mettre le #mailofaitmaison sur Instagram que je vois vos préparations :);
  • Pour en savoir plus sur mon alimentation, n’hésitez pas à lire les articles de ma rubrique manger santé et heureux à vie;
  • Si vous avez une question sur le lait végétal maison, n’hésitez pas à commenter, je me ferai un plaisir de vous répondre;
  • Enfin, le plus important : merci !
     Soyez Sains mais Gourmands!

    Mail0ves – MailoFaitMaison -.

15 Commentaires

  1. Rox

    Coucou, est-ce que tu mixes avec ton food processor ? moi j’ai un blender kichenaid, est-ce que tu penses que ça peut fonctionner ? Même question pour les farines faites maisons en fait ^^
    Voilà bisous ♥♥♥

    • Coucou Roxanne!

      Pour les farines et les laits pas besoin d’un mixeur très puissant, l’important c’est d’avoir de petites lames pour obtenir un résultat fin :).

      Bises!

      Mailody

  2. Eliane

    Bonjour 🙂 Merci pour cette excellente explication Moi aussi j’ai arrêté le lait de vache apparemment fait que pour les veaux et les bébés 😥 😉 Pour etre sûre d’avoir bien compris si je veux faire un lait oléagineux , j’ai pas besoin de rincer comme pour un lait de céréales C’est bien ça?

    • Coucou Eliane!

      Merci pour ton message! Quand tu parles de rincer tu veux dire avant de faire tremper les oléagineux ou tu parles de filtrer après avoir mixé? Je recommande les deux même si suivant ce que tu veux faire de ton lait et l’oléagineux utilisé ( cajous par exemple ) tu n’es pas toujours obligée de filtrer. 🙂

      Mailo

  3. Les laits maisons c’est tellement meilleure !! Je n’en fait pas souvent (enfin c’est ma mère qui le fait) malheureusement, mais je devrais parce que ça vaut vraiment le coup !
    Je vais en faire en version chaud, dans un milkshake ou un chocolat chaud ! Ça sera délicieux 🙂
    Merci pour ton article !!

  4. Dupont

    Bonjour mailody! Toujours un plaisir de te suivre, combien de temps ce garde le lait ? Il ne me semble pas avoir lu l’info 🙂 merci

  5. Clem

    Bonjour Mailo!
    Un grand merci pour toutes ces superbes recettes, et un merci tout particulier pour tes articles sur le manger heureux et santé à vie, que j avais tacher de mettre à exécution 🙂
    Une question, que fais tu avec l’okara? Car je fais mes laits végétaux maison (surtout amandes et soja), et je n’ai pas encore trouvé de recettes qui me satisfasse réellement quant à l’utilisation de l’okara. Je n’ai effectivement pas envie de faire une pâtisserie dès que je fais du lait d’amande car sinon ça veut dire plus d’un gâteau par semaine à manger seule, et avec l’okara de soja je n’ai pas trop d’idées.
    Merci encore pour tes partages !

    • Bonjour Clem!!

      Oh ton message fait trop plaisir. En général je me fais un cookie en y ajoutant de la purée d’oléagineux, du sucre de coco, des morceaux de choco, vanille, cannelle, vinaigre de cidre et bicarbonate. Il y a une recette très bien sur le blog  » bon beau sain  » mais comme je n’ai jamais la même quantité d’okara je me retrouve souvent à faire du freestyle :).

      Mailo

  6. Clem

    Merciii!Oui j’aime beaucoup son blog aussi. Mais elle rajoute de la farine à sa recette, toi tu n’en mets pas si j’ai bien compris? Car c’est ça qui m’embêtait, parce que rajouter d cela farine rime avec rallonger la quantité de pate et on retombe dans le trop ^^

  7. Clem

    Et tu ne mets pas d’huile non plus?

    • Non c’est la purée d’oléagineux qui apporte le gras mais tu peux mettre de l’huile si tu veux. Concernant la farine je n’en mets pas car en fait je vais au plus simple pour ne pas gâcher mais ce n’est clairement pas une science exacte ni les meilleurs cookies du monde :).

      Mailo

  8. Maeva

    Bonjour Mailo,

    Tout d’abord je tenais a te remercier pour toutes tes idées, astuces, recettes et ton temps que tu partages avec nous toutes. Cela m’aide énormément à changer mon mode d’alimentation, de vie vers un qui est beaucoup plus sain et responsable.

    1 mois une habitude qui change c’est mon nouveau mantra lol.

    Ce mois ci c’est le lait vegetal fait maison !! mais je rencontre un problème j’aime beaucoup le lait d’avoine bien frais je trouve que c’est super bon (facile et rapide a preparer surtout) cependant en le faisant maison je le trouve visqueux ..

    Est ce mon blender qui ne serait pas adapté ou je mixe peut être trop ? (4min)
    pour une portion 1 verre de flocons pour 4 verres d’eau.

    Du coup je me retrouve a le laisser décanter, jeter le liquide visqueux et remplacer par la même quantité d’eau fraîche.

    Merci pour ta réponse en espérant que tu aurait un conseil a me donner 😊

    • Hello Maeva!

      Ton message fait super plaisir! Une recette par mois c’est juste génial bravo! Pour ton lait d’avoine tu utilises bien de l’eau froide? Dès qu’on le chauffe le lait d’avoine s’épaissit malheureusement. Autre solution c’est de faire tremper tes flocons dans de l’eau froide pendant une vingtaine de minute puis de les rincer avant de les mixer dans environ 3.5 fois le volume d’eau.
      J’espère que ça t’aidera!

      Mailo

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén