Les mauvaises habitudes alimentaires

Quand on aime, on partage

Si vous êtes ici, c’est que vous avez envie de faire la paix avec votre alimentation. Vous avez déjà lu l’article sur le fait maison et vous avez entamé de petits changements progressifs. Combien de choses faites-vous maison maintenant? Une? Dix? Tout?

Dans tous les cas, bravo. Vous avez commencé et vous y prenez du plaisir, c’est ce qui importe. Peut-être même que vous avez découvert avec ravissement de nouvelles saveurs auxquelles vous n’étiez pas habitués. Bref, vous faites maison avec bonheur, mais, il y a un mais.

 

Crêpes-omelette au cacao contre les mauvaises habitudes alimentaires

Crêpes-omelette au cacao

 

C’est simple, vous n’êtes toujours pas complètement épanouis dans votre alimentation. Vous avez peur de… Plein de choses. Prendre ou reprendre du poids. Ne pas ou ne plus en perdre. Peu importe, vous avez peur de craquer, d’avoir faim. Et cette peur d’avoir faim vire parfois à l’obsession.

Les astuces minceur, de mauvaises habitudes alimentaires.

Heureusement, vous avez toutes vos astuces minceur en place pour vous empêcher de sombrer. Vous buvez 4 litres d’eau par jour, que vous en ayez besoin ou pas. Même si ça vous fait pissez toutes les 20 minutes. Vous ne manquez jamais vos séances de sport. Même quand il y a un événement social auquel vous auriez voulu participer.

Mieux, vous arrivez à vous forcer à en faire un peu plus quand vous avez trop mangé. Après tout, la perte de poids est mathématique : « calories in versus calories out » (les calories que vous mangez contre les calories que vous dépensez).

Bien sûr, à côté de ça vous respectez scrupuleusement les règles de bon sens. Vous mangez à heures fixes, pas trop le soir et surtout pas de glucides. Par contre, vous prenez un bon petit déjeuner. Même quand vous n’avez pas si faim que ça.

Cookies moelleux

Cookies moelleux

Comme ça ne suffit pas, vous cherchez d’autres astuces à pouvoir implémenter. Avez-vous testé les thés détox? C’est un peu cher pour un truc qui n’a pas plus d’effet qu’un thé en vrac mais, clairement, ça marche. La preuve, on les voit partout sur les réseaux sociaux. Non?

Et bien non. C’est même l’inverse. La raison pour laquelle toutes ses astuces minceur ne suffisent jamais est simple, elles ne fonctionnent pas. Au contraire, elles contribuent à renforcer vos mauvais rapports avec l’alimentation. Elles vous obsèdent et vous font penser à la bouffe h24. En un mot, elles vous pourrissent la vie.

Le secret des « génétiquement minces ».

Je me suis toujours demandée comment faisaient les gens « génétiquement minces ». Vous savez, ceux qui l’ont été toute leur vie sans effort, sans forcément faire attention à ce qu’ils mangent et sans être obsédés par la nourriture. On dit souvent qu’ils ont un métabolisme rapide, contrairement à nous. Nous qui prenons du poids si facilement alors même qu’on surveille notre alimentation au télescope. Alors même qu’on a l’impression de s’affamer. Alors même qu’on multiplie les astuces minceur.

Porridge au lait végétal maison

Porridge au lait végétal maison

Avant, je croyais dur comme fer à cette histoire de génétique. J’étais persuadée que c’était le point commun des minces. J’avais tort. Leur point commun est simple, on l’a dit plus haut : ils ne sont pas obsédés par leur nourriture. C’est tout.

Éloignez votre télescope de vos assiettes pour les observer deux secondes. Même s’ils ne font pas attention à leur alimentation, ces bénis de la génétique écoutent leur corps. Ils mangent quand ils ont faim, s’arrêtent quand ce n’est plus le cas et vaquent à leurs occupations entre les deux.

Un rapport sain à l’alimentation.

Les minces boivent aussi du thé, mais quand ils en ont envie ou pour leur vertus. Parfois, ils font du sport pour le plaisir et pour leur santé. Ils boivent de l’eau quand ils en ont besoin. Ils n’utilisent pas d’astuces minceur.

Improvisation à la confiture de banane

Improvisation à la confiture de banane

Souvent, ils font ces trucs étranges de sauter un repas parce qu’ils n’ont pas faim. J’en ai même déjà vu ne pas finir leur assiette parce qu’ils n’avaient PLUS faim. Personnellement, à moins que la bouffe soit dégueulasse (et encore), je termine. J’ai appris ça petite, on finit son assiette. C’est pas poli sinon et en plus il y a des petits Africains qui meurent de faim.

Je sais, cette dernière remarque est dérangeante à tellement de niveaux que je ne saurais pas par où commencer. Revenons plutôt à nos gens « génétiquement minces ». Certains mangent beaucoup parce qu’ils sont actifs, d’autres peu. Certains mangent sain, d’autres de la junk food. Tous ont un rapport sain face à leur alimentation. Tous ont de bons réflexes alimentaires.

La révélation.

Quand j’ai enfin réalisé cela, ma vie a changé. Et non, je n’exagère pas. Je n’ai pas vraiment eu d’illumination, juste des petits détails qui ont fait leur chemin dans mon esprit. Un puzzle que je construisais inconsciemment.

La dernière pièce a probablement été mon premier voyage avec mon chéri. Pour vous situer un peu le contexte, Bae est un « génétiquement mince », comme toute sa famille. J’avais bien remarqué que sa mère et sa sœur avaient un petit appétit mais j’avais préféré ignorer cet argument au profit de la génétique. « Grâce à la génétique », Bae mange entre 1,5 et 2 fois plus que moi. Sauf en vacances. En vacances, on mange pareil, ou presque. Sans changer nos poids respectifs. Malgré mon métabolisme lent et sa génétique de mince.

En réalité, c’est moi qui mange deux fois plus en vacances. Parce que j’ai faim. Parce que je suis deux fois plus active que dans ma vie de tous les jours. C’est tout. En vacances, j’ai la même activité physique que Bae, qui est lui très actif tout le temps. En vacances, malgré notre différence de taille, de poids et de masse musculaire, j’ai presque les mêmes besoins que lui.

Coconut bowl nice cream

Coconut bowl nice cream

Ce que ça a changé.

Voilà comment j’ai terminé mon puzzle. A mon retour de vacances, mon poids n’avait pas bougé alors que je n’avais jamais autant mangé de ma vie. C’était juste impossible. Et pourtant!

Étrangement, cela m’a retiré une pression énorme. Je m’étais déjà préparée à devoir redoubler d’effort pour perdre les kilos pris pendant les vacances et ce n’était pas la peine.

Cinnamon rolls au petit épeautre

Cinnamon rolls

J’avais eu un répit, un sursis. Je pouvais me permettre de faire une pause sur les astuces minceur et l’assiette parfaite. Alors, j’ai lâché prise.

Ma nouvelle alimentation.

J’ai arrêté de me forcer à manger de la viande pour ne pas perdre de muscles. J’ai commencé a manger plus de glucides qui avant me faisaient peur. Ça a tout changé. Résultat, j’ai plus d’énergie et je n’ai pas perdu un gramme de muscle, au contraire. Grâce aux glucides complexes, j’ai suffisamment de protéines pour continuer à progresser en musculation. Mon corps n’a pas besoin de plus.

J’ai commencé à manger plus le soir, plutôt que de boire des litres de tisane pour tromper la faim. J’ai arrêté de prendre le petit-déjeuner alors que je n’avais pas faim le matin. Résultat, j’ai moins de fringales et moins de frustration.

Et j’ai perdu du poids. Pas des milliers de kilos, pas rapidement. J’ai perdu du poids sans me prendre la tête et en prenant plaisir à chaque repas. Surtout, j’ai perdu du poids alors que j’étais persuadée que j’allais en prendre. Pour maigrir il faut avoir très faim, et pour la première fois, je n’avais pas faim.

Je n’ai jamais été aussi bien de ma vie.

Vos mauvaises habitudes alimentaires.

Je ne vais pas vous dire qu’il faut que vous arrêtiez le petit-déjeuner. La vérité c’est qu’on est tous différents. Et c’est pareil pour tout le monde. Certains préfèrent le sucré, d’autres le salé. Il y a des couche-tard et des lève-tôt. Certains ont plus d’appétit le soir que le matin. Certains ont besoin de plus de protéines. D’autres se sentent mieux en mangeant des glucides (complexes).

Faites des tests. Variez vos glucides, vos lipides et vos protéines et observez votre ressenti. Prenez un premier repas de la journée riche en protéines et observez vos fringales. Ça prendra du temps mais vous trouverez l’alimentation qui vous convient en écoutant votre corps. Le fait maison est aussi là pour que vous soyez capable de le faire au mieux.

Parfois, ce sera difficile. Surtout au début. Le plus dur pour moi est de me faire confiance. Encore aujourd’hui, j’ai parfois des doutes. Cela m’effraie quand je mange plus que « d’habitude », parce que j’ai faim ou parce que je suis gourmande. Ça m’arrive d’être gourmande, je suis humaine. Dans ces cas là, j’ai parfois envie de céder à la panique. De tenter une astuce minceur pour réguler tout ça. Ou alors de dépasser la gourmandise et de carrément me goinfrer parce que c’est « foutu pour foutu ».

Pop corn au caramel de dattes

Pop corn au caramel de dattes

Gérer les difficultés.

Mais je ne cède pas. Je n’en ai pas besoin. Si j’avais faim c’est parce que mon corps en avait besoin. Si j’ai été un peu gourmande ce ne sont pas deux bouchées de gâteau « en trop » (ou même une part entière) qui me feront prendre du poids.

Vous pensez vraiment que les gens dont le poids ne bouge pas ne sont pas gourmands? Qu’ils mangent exactement le même nombre de calories tous les jours grâce à une balance intégrée dans leur langue? Le corps peut réguler de petites variations caloriques. Surtout, si vous avez trop mangé, le corps dont tous les capteurs de satiété fonctionnent donnera le signal de la faim plus tard, moins fort. Il sait bien vous dire de manger plus quand vous vous êtes dépensé? Et bien ça marche dans les deux sens.

Ce que le corps ne sait pas faire, c’est fonctionner normalement quand vous êtes submergées d’émotions destructrices parce que vous avez cédé au « foutu pour foutu ». Ne culpabilisez pas, tout le monde mange parfois un peu trop. Ne mangez pas encore plus, cela ne fera que vous rendre malade. Et puis, vous avez remarqué à quel point le nourriture a moins de saveurs quand vous n’avez plus faim? Faites comme les minces. Ces gourmands profitent au maximum de leur aliments préférés car ils attendent d’avoir faim pour les déguster, quitte à les garder pour plus tard.

A vous de jouer.

  • Faites votre propre puzzle. Consciemment. Ne vous arrêtez pas à ces quelques lignes. Certaines certitudes sont probablement déjà tellement ancrés en vous que mes mots ne suffiront pas.
  • Ne vous pesez pas tant que vous ne serez pas à l’aise dans votre alimentation. Même si vous avez l’impression d’avoir perdu du poids. Le fait de voir les chiffres baisser sur la balance alors que vous êtes encore fragiles risque de vous donner envie d’aller plus loin, plus vite. Vous retomberez dans vos travers.
  • Ne mangez pas tous les jours la même chose, au même moment. Acceptez le fait que votre faim et votre dépense calorique dépendent toutes les deux de votre activité physique.
  • Surtout, arrêtez vos astuces minceur. Quelles qu’elles soient. Tout de suite. Ce sont de mauvaises habitudes alimentaires.

Si ce message vous a aidé, dites le moi en commentaire ou sur instagram, ça me ferait énormément plaisir de savoir que j’ai pu vous toucher. D’ailleurs, n’hésitez pas à en parler et à le partager.

On se retrouve bientôt pour la troisième étape. On parlera de la différence entre les astuces minceur et les réflexes santé (parce que oui, c’est important de boire de l’eau) .

Soyez Sains mais Gourmands!

Mail0ves – MailoFaitMaison -.

 

 

15 commentaires

  1. Coucou Mailo, très sympa cet article. C’est marrant, tu mets en lumière quelque chose que j’ai en effet observé depuis quelques mois : avant la naissance de mon fils, la peur de grossir était très présente au moment des repas en ce qui me concerne. Depuis qu’il est né, vu que je dois penser à 1000 autres trucs au quotidien, je me suis vu m’accorder des glaces, de la chantilly ou autres gourmandises sucrées ou salées beaucoup plus facilement, sans me culpabiliser. Malgré cela je ne prends pas de poids car je pense que comme tu dis, n’étant plus obsédée par la nourriture, il y a aussi des moments où je ressens peu la faim et où je m’écoute en ne me forçant pas à manger. Tout ça se compense, la nature est bien faite ! Je te rejoins donc dans ta « révélation ». J’attends avec impatience les prochains conseils, merci !

    1. Coucou Marion!

      Merci pour ton témoignage! Bien sûr je suis totalement d’accord! J’espère que tu continueras à te faire plaisir sans culpabiliser (avec des gourmandises maison hi hi )!

      Mailo

  2. Très bel article ! Merci ! Je suis justement dans cette phase où, revenue d’un road trip de 15 jours en Floride, j’ai perdu 1 kg ! Je me suis pourtant fait plaisir, j’ai mangé très tard le soir, etc. Mes « règles » ont changé et je suis donc revenue un peu plus en paix avec moi même ! Je vais essayer de garder ce rapport avec la nourriture, plus sain.

    1. Coucou Virginie!

      C’est exactement ça. Ton expérience en Floride sans prise de tête te prouve bien que ce n’est pas l’heure des repas ni aucune des autres règles que tu t’imposes au quotidien qui comptent. J’espère que maintenant que tu es de retour à la maison tu réussiras à ne pas retomber dans ces règles!
      Merci pour ton commentaire et ton témoignage! 🙂

      Mailody

  3. coucou mailo, je voulais te remercie pour ce super articles qui me correspond tout a fait !!! je suis une adepte du fait maison mais j,ai tendances a culpabiliser des que je fais un excés ou a fuir les glucides pour ne pas grossir alors que je nai pas forcement besoin de mincir (c’est juste que cette satanée cellulite qui m’obsède mdr). ton article me fait prendre conscience de certaines chose et je te remercie pour ca !! continue a nous faire partager ton savoir j’adore merci

    1. Coucou Aurélie!

      Merci pour ton message, je ne comprends que trop bien ce que tu veux dire et j’espère que mon article pourra t’aider sur le long terme. Concernant la cellulite c’est un peu pareil et plus elle t’obsède plus tu la vois. Je suis sûre que ton entourage ne voit pas ce que tu vois. J’en ai aussi, comme tout le monde, mais je trouve que ça va mieux depuis que j’ai un mode de vie sain et que je fais du sport régulièrement. Peut-être aussi que, comme pour la nourriture, je me focalise moins dessus tout simplement :).

      Mailo

  4. Superbe article, tu abordes un sujet qui nous tracassent toutes avec simplicité et réalisme ! Merci pour tous ces partages d’expérience, de connaissances et de recettes ! 😘

  5. bonjour!!! Super article (comme tous les autres 😀 ) C’est vrai que le plus difficile est d’écouter sa faim … la gourmandise prend souvent le dessus :p
    J’ai une question cependant, le matin je n’ai absolument pas faim mais je m’oblige à manger pour repas être fatiguée dans la matinée.. N’est tu pas fatiguée le matin??

    1. Bonjour Déborah,

      Non, je ne ressens pas de fatigue si je n’ai pas faim, c’est même plutôt le contraire car je n’utilise pas d’énergie pour digérer un repas dont je n’avais pas besoin :). Bois tu suffisamment d’eau le matin? Dors tu bien la nuit? Est-ce que cette fatigue est la même en semaine et pendant le week-end (cela montrerait que ça vient surtout du stress) ?Si la « faim » est une possibilité, ta fatigue peut avoir plusieurs causes autres que le besoin de manger et la nourriture te donne alors juste un regain d’énergie sans forcément résoudre le vrai problème. Si malgré toutes tes analyses la seule cause plausible est la faim, essaye de prendre ton petit-déjeuner à emporter afin de ne le manger que quand tu ressens la fatigue. Tu l’apprécieras alors peut-être plus. Tu peux te faire juste un en cas si ça te suffit pour ne plus être fatiguée. Enfin essaye de changer la composition de tes diners pour voir si cela a une incidence sur ton état du lendemain. J’espère que ça t’aidera ! 🙂

      Mailody

  6. En effet je pense que le fait de ne pas boire assez et le stress peuvent avoir un effet! Je vais essayer de ne pas en prendre et à la limite de prendre un fruit dans la matinée

    Merci beaucoup pour ton message!! 🙂

  7. Bonjour Mailo, Je découvre ton article et tes astuces. Merci de partager ton savoir-faire avec nous. J’aime bcp le concept et ta pédagogie. Je pense que l’on maigrit quand on est face au bonheur. Après chacun est différent comme tu le dis plus haut. Car pour ma part quand je suis angoissée j’ai tendance à me sentir gonflée. EN revanche quand je me sens bien sous tout rapport je me sens légère et dégonflée. Le corps est vraiment une machine complexe mais très bien fait. Il est connu des scientifiques que lorsque nous subissons des chocs post-trauma nous sommes plus fragiles et sujets à de maladies qui peuvent être grave comme le cancer par ex. Ma philosophie est donc de ne pas me priver car de une je suis une bonne vivante et de deux je ne me sens pas capable (aujourd’hui) de suivre un régime. Mon père qui est médecin me dit toujours : « le régime est la pire des inventions comme la balance » Et  » que notre corps a programmé un poids génétiquement  » Pour ma part je ne me sentirai ps capable de sauter un petit déjeuner. Car j ‘ éprouve du plaisir. Ton article sur Instastory à propos des protéines était très intéressant. Aurais tu des articles sur un menu matin midi soir ? où pouvons – nous trouver ton articles sur les lipides et glucides ? Sachant que je suis flexitarienne. Je mange de la viande mais bien élevée. merci encore. Cookie

    1. Bonjour Cookie,

      Merci beaucoup pour ton commentaire, ton père dit tellement vrai!
      Le prochain article de la série parlera des réflexes santé à avoir pour élaborer son assiette. J’y mettrai le récapitulatif que tu as pu voir dans les stories insta sur les macro-nutriments avec l’impact sur notre organisme et des pistes de choix à faire. Je mange également très peu de viande alors tu devrais t’y retrouver! Il devrait être en ligne d’ici la fin de la semaine :). J’espère qu’il te plaira et n’hésite surtout pas si tu as des questions!

      Mailo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *